Vous voulez un massage ? Vous êtes une barque ! Vous voulez toujours ?

Print Friendly, PDF & Email

Alors non « Vous êtes une barque » n’est pas une insulte inhabituelle, c’est une métaphore que j’utilise avec mes patients pour leur expliquer le fonctionnement de la douleur.

Le massage

Pourquoi parler du massage ? Parce que c’est une thérapie qui n’est pas systématique et que les quelques personnes à qui je ne le propose pas, n’osent souvent pas me demander pourquoi je ne l’ai pas proposé.

Une bonne partie de ce post peut s’appliquer à d’autre thérapies passives comme la manipulation vertébrale (faire craquer le dos).

Vous aimez le massage ?

Et bien moi aussi. Pas que le recevoir, j’aime beaucoup en faire également. Et pour cause, le toucher, au-delà des effets à l’endroit où on masse, relâche des hormones comme l’ocytocine (qu’on appelle l’hormone du bonheur), active des aires cérébrales et autres éléments du système nerveux apaisant les douleurs et permet de créer des liens sociaux1)Ellingsen, D.-M., Leknes, S., Løseth, G., Wessberg, J., & Olausson, H. (2015). The Neurobiology Shaping Affective Touch: Expectation, Motivation, and Meaning in the Multisensory Context. Frontiers in Psychology, 6, 1986..

Quels effets ?

On sait que le massage a un effet bénéfique sur la douleur à court terme, mais que les effets ne semblent pas persister dans le temps2)Furlan, A. D., Giraldo, M., Baskwill, A., Irvin, E., & Imamura, M. (2015). Massage for low-back pain. Cochrane Database of Systematic Reviews, (9).3)Patel, K. C., Gross, A., Graham, N., Goldsmith, C. H., Ezzo, J., Morien, A., & Peloso, P. M. J. (2012). Massage for mechanical neck disorders. Cochrane Database of Systematic Reviews, (9). même si on manque encore de beaucoup de recherches sur le sujet. D’autres thérapies, y compris les exercices, peuvent avoir les mêmes effets sur les douleurs à court terme.

En d’autres termes, le massage soulage mais ne guérit pas. Il faut alors que nous parlions d’un effet gênant. Une étude4)Neubauer, E., Junge, A., Pirron, P., Seemann, H., & Schiltenwolf, M. (2006). HKF-R 10 – Screening for predicting chronicity in acute low back pain (LBP): A prospective clinical trial. European Journal of Pain, 10(6), 559–559. avait indiqué que ceux qui voulaient du massage pour traiter leurs douleurs de dos avaient 6 fois plus de risques de garder des douleurs au-delà de 3 mois par rapport aux autres.

Soyez actifs !

Rassurez-vous, si vous avez reçu un massage. Déjà, une étude de ce type n’est pas suffisante pour tirer des conclusions. Mais aussi, ce n’était probablement pas le massage le problème, mais le fait d’être passif et de n’avoir aucun moyen de se prendre charge seul5)Kucyi, A., & Davis, K. D. (2015). The dynamic pain connectome. Trends in Neurosciences, 38(2), 86–95.. Être actif dans vos soins, apprendre à être autonome et à améliorer vos sensations peuvent donc être de formidables atouts pour vous.

Être actif, ça implique aussi de ne pas toujours chercher à éviter les douleurs. Se reposer constamment au lit pour éviter d’avoir mal c’est comme boire sans s’arrêter pour ne pas avoir soif. La douleur bien qu’étant une sensation désagréable est un mécanisme normal pour nous aider à gérer notre corps de manière optimale. Vivre et accepter que de temps à autres elle vous protège en vous avertissant de manière désagréable est le meilleur moyen qu’elle commence à vous laisser tranquille.

La métaphore

Vous pouvez vous voir comme une barque, votre problème étant un trou dans la coque. Lorsque l’on fait un massage cela équivaut à vider l’eau de la barque avec un seau.

Image de la métaphore

C’est très bien et très utile de vider l’eau. Ça évite de couler même parfois. Ça ne corrige simplement pas le problème, le trou est toujours là, et la barque se remplit à nouveau. Heureusement, dans la plupart des cas, le trou se bouche en reprenant simplement progressivement sa vie quotidienne.

Une question d’objectifs

Le massage et les autres thérapies passives sont de supers outils pour vous soulager à court terme, vous êtes tout à fait en droit d’en demander et ce sera parfois une très bonne idée.

Gardez tout de même en vue vos objectifs, et demandez vous toujours si, le massage est ce qui vous permettra de les accomplir, de reprendre le cours normal de votre vie.


References   [ + ]

1. Ellingsen, D.-M., Leknes, S., Løseth, G., Wessberg, J., & Olausson, H. (2015). The Neurobiology Shaping Affective Touch: Expectation, Motivation, and Meaning in the Multisensory Context. Frontiers in Psychology, 6, 1986.
2. Furlan, A. D., Giraldo, M., Baskwill, A., Irvin, E., & Imamura, M. (2015). Massage for low-back pain. Cochrane Database of Systematic Reviews, (9).
3. Patel, K. C., Gross, A., Graham, N., Goldsmith, C. H., Ezzo, J., Morien, A., & Peloso, P. M. J. (2012). Massage for mechanical neck disorders. Cochrane Database of Systematic Reviews, (9).
4. Neubauer, E., Junge, A., Pirron, P., Seemann, H., & Schiltenwolf, M. (2006). HKF-R 10 – Screening for predicting chronicity in acute low back pain (LBP): A prospective clinical trial. European Journal of Pain, 10(6), 559–559.
5. Kucyi, A., & Davis, K. D. (2015). The dynamic pain connectome. Trends in Neurosciences, 38(2), 86–95.

Laisser un commentaire