J’ai mal au dos

Print Friendly, PDF & Email

Les lombalgies

Dans la lombalgie, il est fréquent que le patient souffrant ainsi que les professionnels de santé qu’il a rencontré incriminent une hernie discale ou de l’arthrose pour expliquer l’origine des douleurs. Pourtant, le lien entre arthrose et douleur n’est pas si évident. En effet, si on fait une radiographie aujourd’hui d’une zone de votre corps non douloureuse, il est probable qu’on y trouve aussi de l’arthrose.

L’arthrose peut être asymptomatique (c’est à dire qu’elle ne déclenche pas de douleur) et dans ce cas, il ne faut pas désespérer, vos problèmes de dos peuvent s’améliorer malgré des radiographies montrant une colonne vertébrale a priori en mauvais état.

Il en est de même concernant les hernies discales. En fait, des études ont même montré qu’à partir de 40 ans, une personne sur deux qui n’a pas de douleur présente une hernie discale (la présence d’hernie discale augmente avec l’âge). Certains estiment que les hernies discales sont un peu comme les rides de l’intérieur, vous pouvez voir dans le tableau ci-dessous, la fréquence des signes d’imagerie qu’on peut trouver chez les personnes n’ayant pas de problèmes.

Il est donc contre-productif de penser que les changements qu’on voit en imagerie sont la cause de la douleur et il est important de ne pas s’en inquiéter pour pouvoir guérir.

Pourquoi faire des examens d’imagerie alors ?

Et bien il est fréquent que lors de l’examen du patient, le médecin veuille vérifier la non présence d’une pathologie nécessitant un soin spécifique comme une infection, une maladie osseuse, une fracture ou encore lors d’une sciatalgie (douleur du nerf sciatique) la cause de ce qui vient irriter le nerf sciatique.

Que faire ?

Si vous avez un lumbago (douleur aigüe des lombaires), il est important de reprendre une activité normale le plus tôt possible pour ne pas garder de crainte du mouvement ce qui est fréquent chez les patients atteints de douleurs chroniques. Le repos a depuis longtemps montré qu’il n’améliorait pas les douleurs

S’il s’agit du premier épisode, il est bien entendu conseillé d’aller voir votre médecin pour qu’il puisse écarter les pathologies rares sus-citées ainsi que d’autres pathologies graves. S’il s’agit d’un problème récurrent, en attendant d’aller voir votre kinésithérapeute, quelques astuces peuvent vous aider à gérer la douleur. Vous pouvez par exemple réaliser des mouvements d’extension du dos qui sont susceptibles d’améliorer les symptômes comme dans la vidéo ci-dessous.

Généralement, les personnes ont peur de réaliser ce mouvement puisqu’à une époque, on pensait que les gens avaient mal au dos à cause de leur cambrure. Pourtant, ce mouvement a montré sa capacité à réduire les douleurs et même a amélioré la diffusion de l’eau dans les disques entre les vertèbres chez les personnes en crise. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20436236

Il est recommandé de réaliser ce mouvement une dizaine de fois. Il est possible que les 3 premières fois le mouvement empire la douleur, mais il faut persévérer puisqu’il est fréquent que cela s’améliore après la 4ème tentative. Si la douleur s’est étendue après les 10 mouvements, il ne faut pas les refaire même si cela a diminué les douleurs. Si la douleur s’est concentrée sur un point (même si elle a augmentée) ou a disparue après les 10 mouvements, alors il faudra refaire ces mouvements dès réapparition des symptômes. Si pas de changement après ces 10 mouvements, alors recommencer encore au moins 2 fois jusqu’à avoir plus d’information.

Une réflexion au sujet de « J’ai mal au dos »

Laisser un commentaire